Agriculture
Slide fotografica
PartagerFacebookTwitterGoogle+LinkedInemail
Home » Autorité du Parc » Projets de développement » Agriculture

Biodiversité cultivée: du catalogage à la conservation

Projet Leader +

Histoire et finalité du projet

La protection de la biodiversité et des valeurs anthropologiques du territoire font partie des finalités institutionnelles d'une zone protégée. Pour cette raison, le Parc National des Dolomites de Belluno a lancé en 1999 le projet «Anthropisation d'un territoire: la biodiversité cultivée». Il a été réalisé grâce aux financements européens Leader II. Le projet, conçu par Mme Daniela Perco, directrice du Musée Ethnographique de la province de Belluno et du Parc national des Dolomites de Belluno, prévoyait de recueillir et cataloguer les informations agronomiques et ethnobotaniques sur les plantes cultivées (pommier et haricot notamment), ainsi que les plantes spontanées utilisées dans un but alimentaire, magiques ou religieux. Une banque de données iconographiques composée de photos et de dessins en couleurs pris sur le vif des variétés recensées au fur et à mesure était prévue en parallèle. Le projet, réalisé en collaboration avec l'IPSAA de Feltre, s'est achevé en 2001 par un colloque sur les projets analogues réalisés par d'autres Parcs italiens. Le projet Leader II a donc permis de mettre au point une méthodologie d'enquête et de catalogage standardisé, pouvant être reproduit dans d'autres contextes territoriaux.
Un second projet a été lancé en 2003, grâce aux financements Leader +, suite logique du premier, intitulé «Biodiversité cultivée: du catalogage à la conservation». Il s'est achevé fin 2006.

Objectifs de ce second projet:

  • L'enrichissement des banques de données sur les anciennes variétés, avec la poursuite des enquêtes agronomiques et ethnobotaniques.
  • La réalisation d'une nouvelle documentation photographique et de nouvelles tables en couleur prises sur le vif.
  • La réalisation de deux «terrains catalogue», pour la conservation en dehors du site des variétés de fruitiers recensées au cours de l'enquête et la constitution d'un réseau d'agriculteurs de garde pour la conservation sur place.
  • La publication des résultats des recherches dans un nouvel ouvrage de la collection «Études et recherches» du Parc.
  • La reproduction anastatique commentée du Codex Bellunensis: un herbier en images recueilli à Belluno au début du XVe siècle et conservé aujourd'hui à la British Library de Londres. Il est illustré de plus de deux cents plantes, indiquant leurs usages thérapeutiques. C'est le plus ancien exemple d'étude et mise en valeur de la biodiversité végétale.

Les deux projets ont intégré étroitement compétences agronomiques et compétences anthropologiques. L'usage du dessin naturaliste en accompagnement de la traditionnelle photographie est une innovation qui permet d'enrichir la documentation des variétés recensées. Un CD audio a également été réalisé, afin de compléter les enquêtes de type ethnobotanique qui ont été effectuées, pour la plupart à l'encontre d'agriculteurs âgés. Le CD en reprend les témoignages les plus significatifs.
Actuellement, le Parc a lancé la troisième tranche, qui est la suite des deux premières de catalogage et conservation hors du site. Cette tranche, indispensable pour garantir la protection dans la durée de la biodiversité cultivée, est celle de promotion commerciale des variétés «sauvegardées». La présentation du logo du Parc sur les fruits frais et les produits transformés fournis par les «agriculteurs de garde» entend mettre commercialement en valeur ces productions de niche, pour une consommation directe auprès des entreprises agricoles et agritouristiques, Bed & Breakfeast et les restaurants disséminés sur le territoire. Cette tentative entend valoriser les circuits commerciaux courts, les seuls pouvant garantir aux agriculteurs de ces zones marginales la différence de revenu indispensable à la poursuite de leurs activités. Cette politique n'est pas simple, mais elle est en train d'obtenir ses premiers résultats. C'est une manière de montrer, comme le soulignait Valerio Giacomini, que «Un parc, c'est une façon d'administrer un territoire, plus qu'une simple zone ou un ensemble de ressources».


Enquêtes agronomiques et ethnobotaniques

Professeurs et étudiants de l'Institut Professionnel Public pour l'Agriculture et l'Environnement de Vellai (Feltre) ont recensé et catalogué sur le territoire les anciennes variétés de fruits et de légumes, ainsi que les plantes spontanées utilisées dans un cadre alimentaire.
Les ethnobotanistes Nadia Breda et Barbara de Luca ont rapproché les enquêtes agronomiques à celles ethnobotaniques, en interrogeant des personnes âgées qui résident encore sur les communes du Parc. Elles ont ainsi récupéré de précieuses informations sur les modes de culture et de développement des plantes et sur les techniques d'utilisation et conservation des produits agricoles.
Les fiches agronomiques et les résultats des enquêtes sont rassemblés dans l'ouvrage «Biodiversité cultivée dans le Parc national des Dolomites de Belluno: Enquêtes agronomiques et ethnobotaniques sur les variétés de l'agriculture traditionnelle», qui comprend également un Cd Rom avec les entretiens les plus importants d'anciens agriculteurs.

14 variétés de fruits, dont 7 de poiriers, ont été recensées et décrites:

  1. Pér Budél
  2. Pér Bùtiro
  3. Pér del Diàol
  4. Pér Gnòc
  5. Pér Moscatèl
  6. Pér Path
  7. Pér Spada

Et 7 de pommiers:

  1. Pòn dal Fèr de Cesio
  2. Pòn dal Fèr Ròs
  3. Pòn Prussian
  4. Pòn Prussian giallo
  5. Pòn Prussian rigato
  6. Pòn da la Roséta
  7. Pòn Ruden

En ce qui concerne les légumes, le haricot Gialèt et la fève de Belluno ont été catalogués, et en termes de plantes spontanées le houblon (Bruscandol) et le cornouiller (Cornolèr) ont été recensés.


Banque de données iconographique

La dessinatrice naturaliste Patrizia Pizzolotto a réalisé de nombreux croquis en couleurs qui illustrent les variétés anciennes recensées par les agronomes.
En accompagnement des particularités botaniques des bourgeons, branches, feuilles, fleurs, fruits et graines de chaque cultivar, différents outils utilisés par le passé dans les travaux de défense contre les parasites, la cueillette des fruits ou les greffes et les boutures ont été représentés. D'autres croquis illustrent par contre les utilisations possibles de certaines plantes spontanées, comme par exemple la fabrication d'outils en bois de cornouiller.
Les tables en couleurs ont été utilisées pour illustrer les calendriers du Parc des années 2000 et 2001, dédiés aux pommes et aux poires, et elles sont présentes sur le riche atlas iconographique inclus dans l'ouvrage «Biodiversité cultivée dans le Parc national des Dolomites de Belluno». Certaines tables originales sont aujourd'hui exposées au Musée Ethnographique de la Province de Belluno du Parc National des Dolomites de Belluno, à Serravella di Cesiomaggiore.


Terrains catalogue

Deux vergers catalogue ont été créés, afin de favoriser la conservation des anciennes variétés de pommiers et poiriers recensés par les études agonomiques.
Le premier terrain catalogue se trouve sur la localité Col dei Mich, sur la commune de Sovramonte, près d'un bâtiment rural acquis et rénové par le Parc et aujourd'hui transformé en un restaurant typique du Parc.

En ce qui concerne le pommier, le porte-greffe M106 a été utilisé. Il a déjà été testé sur Pom Prussian ainsi que d'autres variétés anciennes et a montré une bonne compatibilité de greffe. De plus, il permet un développement correct de la plante, comparable à celui du porte-greffe franc. À la différence de celui-ci, le porte-greffe monoclonal garantit une plus grande uniformité dans les dimensions et dans le comportement végétatif des plantes.
En ce qui concerne le poirier, le porte-greffe franc issu de graine a été utilisé. Il garantit une longue durée de vie de la plante. N'ont été utilisés que des porte-greffes biologiques certifiés.
Le verger de Col dei Mich regroupe 13 variétés de pommiers et 7 de poiriers: les cultivars y sont plus nombreux que ceux recensés par les recherches agronomiques car y ont été ajoutés d'anciennes variétés qui ne sont pas typiquement de Belluno mais qui ont été cultivées par le passé dans la zone.
Le second terrain catalogue a par contre été créé à Vellai di Feltre, auprès de l'entreprise agricole de l'IPSAA. Le regroupement de variétés de pommiers a été réalisé par greffe, à partir de rameaux détachés des anciennes variétés, sur un verger didactique de l'Institut. Pour les poires par contre, un verger entièrement neuf a été implanté, en utilisant à nouveau un porte-greffe franc. Vellai accueille 7 variétés de poires et 7 de pommes.
Les variétés regroupées sur les deux terrains catalogue sont résumées dans le tableau suivant:

  Varieté Col dei Mich Sovramonte Vellai Feltre

Pommes

Pòn dal Fèr de Cesio X X
Pòn dal Fèr Ròs X X
Pòn dal Fèr Bianco X  
Pòn Prussian X X
Pòn Prussian giallo X X
Pòn Prussian rigato   X
Pòn da la Roséta X X
Pòn Ruden X X
Pòn dall'oio X  
Elen X  
Rivon X  
Rosetta mantovana X  
San Piero rosso X  
Canada rosso X  

Poires

Pér Budél X X
Pér Bùtiro X X
Pér del Diàol X X
Pér Gnòc X X
Pér Moscatèl X X
Pér Path X X
Pér Spada X X
Haricot de Lamon
(photo par Enrico Vettorazzo)
Haricot Gialet
(photo par Enrico Vettorazzo)
Haricot Gialet
(photo par Enrico Vettorazzo)
Biodiversité cultivée
(photo par Enrico Vettorazzo)
Haricot Gialet
(photo par Enrico Vettorazzo)
Fondo europeo agricolo per lo sviluppo rurale: l'Europa investe nelle zone rurali
PSR Veneto Programma di Sviluppo Locale 2014-2020
Sottomisura 19.2, intervento 7.5.1 Infrastrutture e informazione per lo sviluppo del turismo delle aree rurali del Progetto Chiave 03 – Turismo sostenibile nelle Dolomiti UNESCO – Misura 7 Servizi di base e rinnovamento dei villaggi nelle zone rurali
2019 © Ente Parco Nazionale delle Dolomiti Bellunesi
Piazzale Zancanaro, 1 - 32032 Feltre (BL)
Tel 0439/3328 - Fax 0439/332999
E-mail: info@dolomitipark.it - Posta certificata: entepndb@postecert.it
Siamo certificati ISO 9001 - 14001
Regione Veneto
Netpartner: Parks.it