Pivert noir

Pic noir
(photo par: Ottorino Mazzucco)

Dryocopus martius

Classe: Uccelli (Aves)

Ordre : Piciformi (Piciformes)

Famille : Picchi (Picidae)

Taille : longueur 45-50 cm, envergure 65-70 cm

Habitat : forêts de haute futaie, surtout de feuillus mélangés aux conifères, de 1000 à 1700 mètres.

Alimentation : il extrait des insectes des troncs, notamment des fourmis et des larves qui se nourrissent de bois (xylophages), il mange également des baies et des fruits secs.

Reproduction : en fin d’hiver, ils se mettent à faire leur cour. En avril, les couples sont déjà formés et peuvent rester unis toute leur vie. Le nid est construit dans les troncs, souvent des hêtres, en creusant des trous ovales d’environ 12 cm de largeur. Ils y pondent 4-5 œufs, couvés par le mâle comme par la femelle. L’éclosion a lieu en juin.

Petits : c’est le père qui s’occupe de nourrir assidûment les petits et il restera avec eux tout l’été, même après qu’ils aient quitté le nid, environ un mois après leur naissance.

Curiosités : la chouette de Tengmalm se reproduit dans les nids abandonnés du pivert noir, et des petits mammifères comme le loir ou des insectes sociaux peuvent également y trouver refuge. Il est surtout chassé par l’autour.

Notes : c’est le plus grand pivert européen, il a pratiquement le même gabarit qu’une corneille, mais on le reconnaît facilement à sa calotte caractéristique rouge feu.Son cri caractéristique (“cri-cri-cri”) ou le martellement de son bec sur les troncs sont perceptibles sur de longues distances.

Dans le Parc : jusqu’il y a quelque vingt ans, le Pivert noir était considéré comme une espèce non commune. Sa population s’est considérablement agrandie et il est aujourd’hui très bien répandu dans tout le Parc, même sur de petites parcelles forestières où il peut nicher.